L’éco-conception

L'éco-conception

Le numérique, une solution plus écologique que le print ?

Dans les esprits, les services numériques seraient plus écologiques que les supports « print ». Cela est notamment dû à l’immatérialité du numérique. Pourtant, l’utilisation des services numériques n’est pas neutre en impacts écologiques.
Selon l’usage et le contexte, le numérique n’est pas plus « écologique ».
En 2019, l’empreinte du numérique mondial représentait l’équivalent d’un 7e continent, soit 2 à 3 fois la France, jusqu’à 5 fois si l’on prend en compte d’autres indicateurs.

L'empreinte numérique représente :

Optez pour une communication responsable !

Si l’appellation de « communication responsable » peut apparaître comme un concept dont les contours semblent flous, les valeurs écologiques, sociales et sociétales demeurent au cœur de la démarche. Dans le secteur privé à finalité commerciale, la démarche s’oppose aux techniques classiques de marketing et de communication qui poussent à la sur-consommation, ancrée dans une course effrénée vers toujours plus de profit, au détriment de la planète mais aussi des individus. La communication responsable fera donc la promotion d’une consommation raisonnée et accompagnera le consommateur dans la réduction de l’impact à l’usage du produit ou service proposé.
Cette démarche engagée permet d’autant plus de s’adapter aux attentes des consommateurs. Elle correspond à l’économie de la fonctionnalité. Ce système repose davantage sur la notion de services plutôt que sur la production et la vente de biens que les consommateurs accumulent. Il s’agit d’avoir un impact environnemental et social positif et de répondre aux besoins réels des usagers.
Outre ce système de valeurs, une communication responsable doit s’appuyer sur l’éco-conception.

L’éco-conception appliquée à la communication

Il s’agit d’une démarche qui permet de minimiser les impacts environnementaux, sociaux et sociétaux. Elle doit être mise en place en amont de chaque projet et doit être cohérente avec l’ensemble de la stratégie d’entreprise ou de l’institution publique. Elle concerne aussi bien les projets éditoriaux que les projets digitaux sans oublier le secteur de l’événementiel. L’éco-conception doit se penser dans une logique de « juste nécessaire », de sobriété, sans dégrader l’efficacité de l’action. La première étape se situe au moment de l’élaboration du plan de communication afin d’orienter les choix de supports.

Impression VS numérique

Éco-conception d'un projet éditorial :

Pour s’inscrire dans cette démarche, nous nous appuierons sur 4 leviers :

Éco-conception d'un service numérique

Nous nous baserons sur deux principes :